Witches Hat Assembly Of Shadows: Celebration of Yule

Wednesday, December 21, 2016

Celebration of Yule

 ® Assembly of Shadows, Lunatic Fog, 2014





EN / Hi guys, I hope you're doing well. Here is a fresh-new article for The Occult Chronicles. First, I would like to apologize for the very long absence, but I didn't have the time to write an article for this chronicle, because of University and personal stuff. But I am back and I will talk about the celebration of Yule. To begin with, I wish you a wonderful Winter Solstice - Yule.

 What is "Yule" ? 

This celebration marks the first day of winter, the longest night of the year and, consequently, the birth of the new Sun that will illuminate the Earth for the next year. Its name means "wheel" in Norwegian. It celebrates the birth of the solar child born from the matrix of the night. This celebration also highlights the birth of several pre-Christian deities, including Dionysus, Attis (consort of the goddess Cybele and god of vegetation) and Woden (Odin in Germanic mythology).

Yule is also called the Festival of Lights because many candles remain lit all night long. Formerly, among the Romans, a similar festival was held. It was Dies Natalis Solis Invicti ("the anniversary of the Undefeated Sun") which was part of the Saturnalia festival.
Yule is the opposite of Litha on the Wheel of the Year and although it is the Sabbath of the new Sun God, the mother Goddess is also worshiped as a Madonna.

This pagan festival was the first that the Church appropriated. In the year 354, it replaced it with the commemoration of the birth of Jesus through the Christmas festival. Everything that is now known as Christmas decorations is actually of pagan origin (candles, decorated trees, Christmas logs, crowns, exchange of gifts, songs, wassail, holly, sketches representing the nativity ...)!

Two themes dominate the Winter Solstice Festival - the birth of the sun, and the battle between darkness and light. This concept of light and darkness should not be interpreted as good against evil - light and darkness complement each other and form an equilibrium that provides for our needs. The battle is often represented as a battle between Oak King (light) and Holly King (darkness), ending with the victory of Oak King.

A final point is important. The period between Samhain (Halloween) and Imbolc (Chandeleur) is called "period of confusion"; The sun was born again at the Winter Solstice, but it still has not enough strength to create order in the world until Imbolc. Nevertheless, the Winter Solstice is a period of inspiration and expectation of the rest of the year, a period of beginnings, gaiety, and, of course, a little mischievousness.



 Rituals

In the most remote times, the worshipers of the sun lit gigantic braziers to help and ensure the rebirth of the sun. A world of obscurity where nothing would grow was their greatest fear. Later, this tradition was joined by the birth of different gods and, in time, the exterior flames gave place to the custom of lighting an oak log in the hearth.

One of the plants associated with Yule is the mistletoe, the sacred plant of the Druids who cut it with a copper serpe with a handle shaped like a stag's horn. It seems that this tradition originated in ancient Greece where mistletoe represented the genital organs of Zeus, and its white fruits, drops of sperm. Mistletoe grows only on oak, a tree dedicated to Zeus. As for the tradition of decorating conifers, it dates from the matriarchal period when the priestesses suspended offerings to the gods as well as representations of the Moon, the Sun and the stars to the branches of the pines of their sanctuaries.

In ancient times, the custom also wanted us to exchange gifts during this period. In the Middle Ages, for example, the festivities lasted a dozen days, while the Roman saturnalia were spread over a period of seven days.

Therefore, one of the most interesting ways to celebrate Yule is to decorate a tree. Everything is allowed, although it is appropriate to emphasize reproductions of moons and stars.


Giuseppe Arcimboldo, Winter, January 1573

 Tracks for celebration

 Deities and Altar

It is appropriate to invoke several deities during this period of rejoicing. We have, as we see it, Woden, Attis, Dionyses but also Lucina who is the Roman goddess of the mysteries of the Moon. 

As for the decoration of the altar, you can use mistletoe, holly, branches of conifers (fir, pine, spruce) but also candles (red, green, white), gifts coated and certain flowers such as the poinsettias, the roses white or red. For incense, it is necessary to use aromas of cedar, pine, fir or rosemary. The dominant colors are gold and silver and the stones that are suitable to be used are the tiger eye and the ruby.

 Traditional foods

Being a festival that takes place over several days, extravagances are allowed, even encouraged when we see deities celebrated ..
During this festival, apples are considered sacred and all the dishes that contain them are honored.

Two other ingredients are also in the spotlight: ginger and spices. It should not be forgotten that in the Middle Ages, ginger, in particular, was worth more than diamonds. A modern version of the cakes of yesteryear is the house of gingerbread, a reminder of the assembled pieces presented to the gathered nobles.

Biscuits are an integral part of the festivities because, at that time, sugar was scarce and honey, difficult to pick up. Shapes of star, moon, sun and animals are preferred. This custom dates back to prehistoric times, as archaeologists have discovered petrified cakes in the form of stars and moons, or bearing the effigy of deities in tombs dating from that period.

 Small ritual of the Winter solstice

Turn off all candles except the altar. Place the cauldron to the south of the circle with a candle not lit inside. Light the candle, go to the west and say :

Queen of heaven, ancestor of all things,
It's time to bring your son into the world.
Unveil the dawning light of the promise,
Give us hope for the harvest,
Remove our sorrows,
When you give birth to the new day.

Turn to the East, arms wide open, and say:

Lord of the Sun, Lord of Light,
Return heated this earth,
To ripen our harvests,
To illuminate the faces of our children.
Come and banish the darkness,
Banish the cold which freezes our bones,
And makes our hearts suffer.
Come back, O lord of light,
Your people are waiting for you.

Thank you for reading, I hope that you enjoyed this article and, again, I wish you a wonderful Yule ! )O(

 ® Assembly of Shadows, Lunatic Fog, 2014

FR/ Coucou tout le monde, j'espère que vous allez bien. Voici un tout nouvel article pour "The Occult Chronicles". Tout d'abord, je tiens à m'excuser pour cette très longue absence mais je n'avais pas le temps d'écrire un article à cause de l'Université et de plusieurs projets personnels. Bref ! Je suis de retour et je vais vous parler de la célébration du solstice d'Hiver - Yule. Et, pour commencer, je vous souhaite un merveilleux Yule ! 

 Qu’est-ce que le « Yule » ? 

Cette fête marque la première journée de l’hiver, la nuit la plus longue de l’année et, par conséquent, la naissance du nouveau Soleil qui illuminera la Terre pour la prochaine année. Son nom signifie « roue » en norvégien. Il célèbre la naissance de l’enfant solaire né de la matrice de la nuit. Cette célébration souligne également la naissance de plusieurs déités préchrétiennes, notamment Dionysos (Dieu du vin, de la folie et du théâtre), Attis (parèdre de la déesse Cybèle) et Woden (Odin dans la mythologie germanique). 

Yule s’appelle aussi festival des Lumières car de nombreuses bougies restent allumées toute la nuit durant. Jadis, chez les Romains, une fête semblable se tenait. Il s’agissait de Dies Natalis Solis Invicti (« l’anniversaire du Soleil Invaincu ») qui faisait partie du festival des Saturnalia. Yule se situe à l’opposé de Litha sur la Roue de l’Année et bien qu’il soit le sabbat du Dieu Soleil nouveau, la Déesse mère fait aussi l’objet d’un culte en tant que Madone. 

Cette fête païenne fut la première que l’Église s’appropria. En l’an 354, elle la remplaça par la commémoration de la naissance de Jésus à travers la fête de Noël. Tout ce qui est désormais connu comme décorations de Noël est en fait d’origine païenne (bougies, arbres décorés, bûches de Noël, couronnes, échange de cadeaux, chants, wassail, houx, saynètes représentant la nativité…) ! 

Deux thèmes dominent la fête du solstice d’Hiver – la naissance du soleil, et la bataille entre l’obscurité et la lumière. Ce concept de lumière et d’obscurité ne doit pas être interprété comme le bien contre le mal – la lumière et l’obscurité se complètent mutuellement et forment un équilibre qui pourvoit à nos besoins. La bataille est souvent représentée comme un combat entre le Roi Chêne (lumière) et le Roi Houx (obscurité), s’achevant par la victoire du Roi Chêne. 

Un dernier point important est à apporter. La période entre Samhain (Halloween) et Imbolc (Chandeleur) est appelée période de confusion ; le soleil est né à nouveau au Solstice d’Hiver, mais il n’a pas encore assez de force pour créer de l’ordre dans le monde jusqu’à Imbolc. Néanmoins, le Solstice d’Hiver est une période d’inspiration et d’attente du reste de l’année, une période de commencements, de gaieté, et, bien sûr, un peu d’espièglerie. 

 ® Jeune homme versant du vin dans le canthare de Dionysos, Médaillon d'un kylix 
attique à figures rouges ca. 480 av. J.-C. Musée du Louvre, Paris.

 Rituels

Dans les temps les plus reculés, les adorateurs du soleil allumaient de gigantesques brasiers pour aider et assurer la renaissance du soleil. Un monde d’obscurité où rien ne pousserait était leur plus grande peur. Plus tard, on a adjoint à cette tradition la naissance de différentes dieux et, avec le temps, les brasiers extérieurs ont fait place à la coutume d’allumer une bûche de chêne dans l’âtre. 

Une des plantes associées à Yule est le gui, plante sacrée des druides qui le coupaient à l’aide d’une serpe de cuivre au manche façonné en forme de corne de cerf. Il semble que cette tradition prit naissance en ancienne Grèce où le gui représentait les organes génitaux de Zeus, et ses fruits blancs, des gouttes de sperme. Le gui ne pousse que sur le chêne, arbre d’ailleurs dédié à Zeus. Quant à la tradition de décorer des conifères, elle date de l’époque matriarcale où les prêtresses suspendaient des offrandes aux dieux ainsi que des représentations de la Lune, du Soleil et des étoiles aux branches des pins de leurs sanctuaires. Dans les temps anciens, la coutume voulait également que l’on échange des cadeaux au cours de cette période. Au Moyen-Âge, par exemple, les festivités duraient une douzaine de jours, alors que les saturnales romaines s’échelonnaient sur une période de sept jours.

De ce fait, une des façons les plus intéressantes de célébrer Yule consiste à décorer un arbre. Tout est permis, quoiqu’il convienne de mettre l’accent sur des reproductions de lunes et d’étoiles.

 ® earthemperoreye.com

 Pistes pour la célébration 

 Déités et autel 

Il convient d’invoquer plusieurs déités durant cette période de réjouissances. Nous avons, comme nous le citions, Woden, Attis, Dionyses mais également Lucina qui est une déesse romaine des mystères de la Lune. 

En ce qui concerne la décoration de l’autel, vous pouvez disposer du gui, du houx, des branches de conifères (sapin, pin, épinette) mais également des chandelles (rouges, vertes, blanches), des cadeaux enrobées et certaines fleurs telles que les poinsettias, les roses blanches ou rouges. Pour l’encens, il convient d’utiliser de l’encens au cèdre, au pin, au sapin ou encore au romarin. Les couleurs dominantes sont l’or et l’argent et les pierres qui conviennent d’être utilisées sont l’ œil de tigre et le rubis. 

 Aliments traditionnels 

Étant un festival qui se déroule sur plusieurs jours, les extravagances sont permises, voire même encouragées quand nous voyons les déités célébrées.. Durant cette fête, les pommes sont considérées comme étant sacrées et tous les mets qui en contiennent sont à l’honneur. 

Deux autres ingrédients sont également à l’honneur : le gingembre et les épices. Il ne faut pas oublier qu’au Moyen-Âge, le gingembre, notamment, valait plus que les diamants. Une version moderne des gâteaux d’antan est la maison de pain d’épices, rappel des pièces montée qu’on présentait aux nobles rassemblés. 

Les biscuits sont une partie intégrante des festivités, car, à cette époque, le sucre était rare et le miel, difficile à ramasser. Des formes d’étoile, de lune, de soleil et d’animaux sont à privilégier. Cette coutume date de la préhistoire, en effet, les archéologues ont découvert des gâteaux pétrifiés en forme d’étoile et de lune ou portant l’effigie des déités dans des tombes datant de cette époque. 

 Petit rite du solstice d’Hiver 

Éteignez toutes les bougies sauf celle de l’autel. Placez le chaudron au sud du cercle avec une bougie non allumée à l’intérieur. Allumez la bougie, placez vous vers l’ouest et dites : 

Reine du ciel, ancêtre de toutes choses, 
Il est temps de mettre au monde ton fils.
Dévoile la lumière naissante de la promesse, 
Donne-nous l’espoir de la moisson,
Éloigne nos chagrins, 
Quand tu donneras naissance au jour nouveau. 

Tournez-vous vers l’Est, bras grands ouverts, et dites : 

Seigneur du soleil, seigneur de lumière, 
Reviens chauffer cette terre, 
Pour faire mûrir nos moissons, 
Pour éclairer les visages de nos enfants. 
Viens et bannis l’obscurité, 
Bannis le froid qui nous glace les os, 
Et fait souffrir nos cœurs. 
Reviens, ô seigneur de lumière, 
Ton peuple t’attend. 

Merci d'avoir lu cet article, j'espère qu'il aura su vous plaire et, de nouveau, je vous souhaite un joyeux Yule )O( ! 


Much Love, xx









No comments:

Post a Comment